Valorant: le nouveau Counter-Strike ?

Il y a quelques mois, Riot Games annonçait travailler sur un tout nouveau FPS, construit et pensé pour la compétition. Et quand le créateur de League of Legends annonce un nouveau jeu, en général on tend l’oreille, on ouvre grand les yeux et on se prépare à voir déferler quelque chose de grand. Au début, ce projet a été sobrement baptisé Project A, mais on sait à présent que son nom définitif est Valorant. Choix intéressant, puisqu’il se rapproche du nom du monde dans lequel sont censées se passer les aventures de League of Legends, à savoir Valoran. Mais trêve de discussion, analysons à présent tout ce que l’on sait sur ce futur jeu esport.

Un « CS:GO-like » ?

Les premières images disponibles du jeu montraient plusieurs similitudes évidentes avec le FPS de Valve, CS:GO. Par exemple, la mécanique de base repose sur le fait de poser ou de désamorcer une bombe, en fonction du camp dans lequel vous êtes. On a pu également se rendre compte très rapidement que le gameplay était assez proche de CS. Riot a aussi prévenu que ce jeu serait bien un tactical shooter compétitif avec un TTK (Time To Kill) relativement court, qui fera donc la part belle à la précision, au jeu en équipe et aux prises de décision rapides !

Des héros avec des compétences

La principale différence entre les deux jeux réside cependant dans les différentes capacités dont disposent les personnages, qui, à la différence des CT et des Terroristes de CS, sont tous différents les uns des autres. Ces différences se retrouvent donc non seulement dans leurs apparences, mais surtout dans les trois capacités propres à chaque héros. A noter que ceux-ci sont même classés par catégories, à savoir DPS et Support.

Et connaissant l’expérience de Riot dans les jeux compétitifs, on peut résolument penser que ces capacités seront bien équilibrées et permettront de rendre les compétitions encore plus spectaculaires.

Quel créneau pour Valorant ?

Essayer de devenir un FPS majeur de la scène esport n’est clairement pas chose aisée et pourrait même relever de l’impossible, tant CS:GO est dominant à l’heure actuelle. Mais s’il y a bien une entreprise qui peut y parvenir, c’est certainement Riot. Et parmi les promesses faites par l’éditeur, le jeu sera disponible dès le lancement avec des serveurs dédiés et un anti-cheat complet, faisant partie des meilleurs actuellement disponibles sur le marché.

De bien belles choses en perspective pour Valorant, qui s’annonce déjà comme l’un des meilleurs jeux de 2020. Avez-vous hâte d’y jouer ?

elementum Nullam commodo Aenean mi, nunc massa leo amet,